505

Le Cinquo a été innovant dès sa création avec l’apparition du trapèze, des déflecteurs de la coque, du spi (une première sur un dériveur) et des autovideurs. C’est un joli bateau aux lignes fines qui s’évasent vers l’arrière. Sa carène planante associée à 16 mètres carrés de voile au près et 35 mètres carrés au portant lui permettent de planer à toutes les allures. Cela procure de formidables sensations, en particulier lors des bords de largue où la coque déjauge et atteint des vitesses élevées. Pour maîtriser sa puissance, il faut savoir jouer avec dextérité sur les nombreux réglages qu’offre le Cinquo, des voiles à la dérive en passant par le mât. Cela reste cependant un bateau maniable, marin et qui se manœuvre très facilement.