Ducamin Jean-Baptiste gagne l’Europa Cup du Havre

La régate est sous le signe du froid et du vent, température hivernale renforcée par un vent d’est très froid.

Pendant ces 4 jours de compétitions la zone de course est coincée entre le chenal du port de commerce du havre et les falaises. le vent a été durant toute la régate perturbée par le haut relief entrainant des manches très complexes ou la régularité paye.
Les mises à l’eau sont difficiles et nous glace les pieds, le convoyage au largue jusqu’à la zone de course en rajoute une couche et nous  frigorifie le haut du corps et la tête, le bonnet et la veste de quart sont nos meilleures armes afin de se protéger de l’eau glaciale.
Toujours en premier départ, c’est un avantage car on n’a pas à trop attendre. Seul bémol, les 4.7 ont du mal à prendre de bons départs donc ceci entraine une longue attendre après la première manche pour la flotte standard et là c’est une nouvelle compétition qui commence, la compétition pour lutter contre le froid, j’éprouvais beaucoup d’admiration pour les jeunes 4.7 qui étaient encore là après plus de 2h d’attente avant de prendre leur départ.
Revenons à la compétition pure; coté stratégie, le vent est oscillant  voir aléatoire sur le haut du parcours avec de grosses variations d’angle et d’intensité pouvant agrandir ou réduire très fortement les écarts donc rien est fini avant la ligne d’arrivée.De plus, la zone de course est situé dans une zone ou le courant est très changeant, entre les flux de la manche et ceux de la Hève  qui ont beaucoup influé sur les différents angles de remonté au vent et les trajectoires aux portant rendant la régate très complexe.
Durant toute la durée du championnat je suis en tête grâce à ma régularité.
La prise de risque peux coûter cher, j’en ai fait les frais lors de l’avant dernière course ou j’étais censé contrôler mon adversaire direct qui est à 2 points de moi, je lui ai laissé le champs libre et du coup après l’avant dernière manche on est donc à égalité.
Dernière manche est la manche en or, grâce à un bon départ j’arrive à prendre un avantage et je ne lâche plus mon adversaire en le marquant et en me positionnant de manière à pouvoir anticiper les oscillations avant lui. Ceci m’a permis de prendre l’initiative et la décision de m’occuper de mon vent et donc de lâcher le marquage me permettant de creuser l’écart et donc de me mettre en sécurité pour les bords suivants.
Je termine donc premier à cette Europa cup me permettant de me qualifier pour la saling world cup de Hyères
Cette régate est une bonne préparation pour la sailing world cup de Hyères qui se tiendra pendant les  vacances de pâques
JB Ducamin

Résultats

> http://snph.club.free.fr/regates%202013/ECL/europa_cup_standard_std.htm

Photo

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>