Comment poser ses lèvres de dérive en mylar toilé?

Pour réussir la pose de ses lèvres de dérive, voila ce qu’il faut savoir:

L’ utilisation du mylar toilé pour la réalisation de lèvres souples pour fermer le puits de dérive sur les catamarans, les dériveurs ou les voiliers est quasi obligatoire si on veux un résultat efficace.
Il peut également être utilisé pour limiter les turbulences autour des safrans ou autres appendices mobiles. Grâce à la combinaison d’un film polyester et d’une trame, les lèvres sont d’une grande élasticité et résistent aux déchirements.

Ce mylar existe en largeur de 50mm, 75mm et 150mm.
Il est vendu en rouleau de 30m, 2m et au mètre linéaire.


.
.
.

La fixation conseillée est par collage. Les meilleurs résultats sont obtenus avec une colle contact type néoprène.
La colle idéale reste: la Dunlop Thixofix qui convient sur les coques polyester et bois peintes (Polyuréthane bicomposants).
Les autres collages possibles sont: Colle néoprène, colle polyuréthane pour les bateaux en bois. Pour les bateaux en composite, il est préférable de tester la colle, si celle-ci ne fonctionne pas, les colles époxy sont toujours adaptées.

Procédure avec la colle néoprène: (sous réserve des spécifications données par le fabriquant de colle)
– Couper une bande de la longueur du puits de dérive additionnée de 125mm à chaque extrémités.
– Arrondir les angles de la lèvre à l’aide d’une paire de ciseaux.
– Préparer les extrémités de la lèvre à poser.
– Couper deux petites lèvres en prenant soin de les arrondir. Ces petites lèvres viendront recouvrir la lèvre principale à chaque extrémités.
– Poser la lèvre principale sur la coque et la maintenir à l’aide de scotch à chaque bout.
Avec un crayon mine grasse définir le pourtour de la partie à coller.
Pour un meilleur collage, il est préférable de poncer légèrement la coque à l’aide d’un papier de verre.
– Recouvrir de colle les deux parties (coque et lèvre). Vérifier que la colle soit appliquée en fine couche et qu’elle recouvre la totalité des parties à coller.
– Lorsque la colle devient sèche au touché assembler les deux parties encoller. A l’aide d’un chiffon appliquer la lèvre sur la coque afin d’éviter les bulles.
– Avec un cutter couper la lèvre posée sur la longueur du puits de dérive. Il n’est pas nécessaire de faire un trou à chaque extrémités.
– Nettoyer l’excès de colle.

Cette lèvre est vraiment durable et ne se déchire pas dans une utilisation normale. Le temps d’utilisation quand la lèvre est pliée par la dérive lorsque celle-ci est descendue est comparativement plus court que celui ou la dérive est remontée.

-> Pour retrouver tous les produits Hawk en ligne

Bon montage, nos équipes restent à votre disposition pour tous les renseignements supplémentaires qui feront de la pose de vos lèvres de dérive un succès!

20 thoughts on “Comment poser ses lèvres de dérive en mylar toilé?

  1. quel est le côté de la lèvre en mylar qu’il faut encoller? Le côté lisse ou le côté toilé?

  2. Bonjour,

    Concernant les 2 petites lèvres, je suppose que leur largueur est identique à la levre principale? Concernant la longueur que recommandez vous? Auriez vous un petit schéma ou une photo? Merci.

  3. Bonjour,

    Tout dépend de votre bateau. Un puits avec une dérive sabre à besoin de moins de 50cm, un puits avec une dérive pivotante demandera beaucoup plus de longueur. Elle dépendra de la longueur du puits.
    Les largeurs proposées par hawk sont 50 et 75mm, alors le choix de mettre deux largeurs ou coupé au milieu dépends de la préférence que l’on a de faire l’un ou l’autre ou à la caractéristique de largeur du puits de dérive et des zones d’encollage.

  4. A quoi sert de poser deux petites lèvres aux extrèmités ? A rigidifier les deux bouts ? Je veux poser cette lèvre sur un saumon de 3 mètres de long en fonte d’acier et de 12 cm de largeur (dérive pivotante, espace de circulation de la dérive dans le puits de 2cm de large).
    Sachant que mon bateau repose à marée basse dans la vase d’un port (le saumon s’enfonce de 30 cm dans la vase molle avant de reposer sur le fond de sable dur), cette lèvre en mylar sera-t-elle adéquate et surtout assez solide ? Ne vaudrait-il pas mieux la visser (avec des chevilles dans la fonte pour plus de sécurité) ? Comme vous l’avez compris, mon problème c’est d’empêcher l’entrée de la vase dans
    le saumon en fonte. Merci pour votre réponse. Je vous appelle au téléphone si nécessaire.

  5. En effet, laisser les extrémités pleines permet de donner plus de cohérence a l’ensemble du collage. Celui ci peux être accompagné d’une fixation a l’aide de plaquette vissée dans la fonte. Le maintien n’en sera que meilleure surtout au vue de l’utilisation prévue. Cependant même si la durée de vie des livres ne sera pas éternelle, le projet me semble être bon pour éviter le passage de la vase dans le puit de dérive.

  6. Bonjour,
    est ce que ce type de lèvres peut se monter sur un dériveur intégral Jouet 680 et donc éviter la pose de bandes métalliques et d’anodes, pour tenir les lèvres en caoutchouc (ce que j’avais et qui sont parties)
    Merci de votre réponse

  7. Bonjour, je désire réparer les lèvres de mon vieux 420(Lanaverre de 1965).
    Ce système, si j’ai bien compris, se colle à l’exterieur, ce qui n’est pas le montage original, et la bande se fend au cutter une fois en place pour permettre le passage de la dérive. A l’origine, deux lèvres de caoutchouc étaient fixée entre la coque et l’entrée du puits de dérive.

    Merci pour vos commentaires

  8. Si votre bateau avaient des levre fixées dans le puit de derive à 45°, ce systeme n’est plus produit.
    Cest lèvres s’utilisent soit avec deux bandes de 45 collée de chaque cotée soit avec une bande de 75 coupée en deux. Dans les deux cas il faut coller à la néoprène.

  9. Je ne comprends pas :
    « – Couper deux petites lèvres en prenant soin de les arrondir. Ces petites lèvres viendront recouvrir la lèvre principale à chaque extrémités. »
    Pouvez-vous expliquer ?
    Merci

  10. Cette phrase issue d’une traduction de la notice Anglaise n’est pas forcement claiure.
    Il s’agit de faire des fentes en V aux deux extrémités du puits pour que le passage créé pour la dérive soit assez large pour que celle ci passe.

  11. Si je comprends bien les fentes en V se font avec la pointe du V vers l’arrière du bateau pour la partie avant du puit de dérive et un V dont la pointe est orientée vers l’avant du bateau pour l’arrière du puit de dérive et il faut doubler la lèvre par des petites lèvres à partir du V? Merci.

  12. BJR,
    Est-ce possible de coller avec du Mastic colle SIKA Pro 11FC
    Merci pour vos réponses.
    Lionel

  13. Il semble que cette colle, plutot dédiée au bâtiment soit de forte adhérence:
    https://fra.sika.com/dms/getdocument.get/e98150f7-a48e-33c5-9040-51fa1de00adc/fr_sikaflex_pro_11_fc_i_cure_nt517.pdf
    Evidemment c’est tentant que l’adhérence soit forte, mais il ne faut pas oublier que ces lèvres ne sont pas éternelles, et qu’une fois pliées ou cassées il faudra les changer!
    A ce moment la, enlever les lévres devient un enfer!
    Il faut mieux privilégier la colle néoprène.

  14. Bonjour,
    Nous avons un vieux 420. J’ai compris que l’ancien système n’existe plus.
    Sur mon ancien 420 faut-il que je colle ces lèvres à l’extérieur ou puis je les insérer dans l’ancien endroit et les visser/coller.
    le soucis est :
    – j’ai retiré les anciennes lèvres en otant les vis. L’eau du coup peut-t’elle rentrer entre la coque et le puits de dérive si je les colle à l’extérieur ?
    – Si je les insère dans la fente, je ne peux pas découper et rajouter de petites lèvres.
    Merci beaucoup pour votre réponse.

  15. En effet, si vous avez des trous de vis, il vous faut les boucher. Soit au mastic, ce qui est le mieux soit au joint silicone ce qui est le minimum à faire.
    Pour votre autre question, j’ai du mal à saisir le problème. Je vous conseille de m’envoyer une photo sur notre mail de contact:
    support@paris-voile.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *